2015-2016 : Année de la Miséricorde et de l’Appel dans notre diocèse de Grenoble-Vienne

Notre Évêque de Grenoble-Vienne, Mgr Guy de Kerimel, nous invite tous à se mettre à l’écoute du Seigneur et à partager Sa miséricorde

Notre diocèse lance, à partir du 1er septembre, une Année de la Miséricorde et de l’Appel, sur laquelle se greffera, à partir du mois de décembre, le Jubilé de la Miséricorde, avec l’ouverture de la Porte sainte par le pape François, le 8 décembre à Saint-Pierre de Rome, et dans les diocèses le dimanche suivant.

L’Appel et la Miséricorde sont deux notions intimement liées, comme on peut le voir dans le récit de l’appel de Saint Matthieu le collecteur d’impôt (cf. Mt. 9, 9-13). C’est à cette occasion que Jésus déclare : « Allez donc apprendre le sens de cette parole : c’est la miséricorde que je désire, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs ».

Cette Année est à situer dans la pleine continuité de la Lettre pastorale « Communion et Mission, le défi de notre Église diocésaine », de Pentecôte 2013. En effet, nous chrétiens, nous avons tous été appelés, par la miséricorde de Dieu, à être baptisés dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ et à être réunis par Lui dans l’unité de son Corps qui est l’Église. Nous avons tous été appelés à participer à la mission de l’Église : nous sommes invités à sortir à la rencontre de nos contemporains pour relayer l’appel du Christ à Le suivre et à recevoir de Lui la miséricorde qui vient du Père.

Au cours de cette année, je souhaite que nous nous mettions en présence du Christ qui nous a tous appelés lors de notre baptême, et qui, depuis, renouvelle cet appel au cours des étapes décisives de notre vie. Nous ferons mémoire de la miséricorde qui nous a été faite à travers les appels reçus. Nous renouvellerons notre réponse, notre oui, pour les appels présents et nous dirons notre disponibilité pour les appels à venir.

Nous relirons tous nos engagements, pour les vivre à la lumière du Christ, dans la relation fondamentale avec Lui, en Église. Personne ne peut se donner à soi-même un charisme, une mission ; on les reçoit du Christ en Église. On vit ses engagements comme une réponse d’amour à Celui qui nous appelle dans sa miséricorde.

De même, nous oserons transmettre la miséricorde de Dieu et l’appel du Christ auprès de ceux qui ne Le connaissent pas encore, ceux qui sont loin, ceux qui sont en précarité, comme les plus proches. Pensons à l’aveugle de Jéricho (Marc 10, 46-52) : « Jésus s’arrêta et dit : appelez-le. On appelle l’aveugle en lui disant : Courage ! Lève-toi, Il t’appelle ». Nous demanderons un cœur miséricordieux ; un cœur assez aimant pour aller vers ceux qui, dans leurs détresses, n’ont pas encore goûter à la tendresse miséricordieuse de Dieu. Nous renoncerons à recruter pour boucher des trous et faire tourner notre système, nous accueillerons ceux que sa miséricorde voudra bien nous envoyer.

Nous aurons l’occasion d’approfondir ce thème au cours de notre pèlerinage diocésain à La Salette à la fin du mois de septembre. Sans attendre, j’invite les paroisses les mouvements et les services à se l’approprier et à accueillir les propositions du groupe de pilotage de l’Année de la Miséricorde et de l’Appel.

+ Guy de Kerimel, Evêque de Grenoble-Vienne
Juin 2015

Nous vous rappelons que le Jubilé sera ouvert par le Saint Père le 8 décembre 2016, en la Fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Dans notre Diocèse de Grenoble Vienne, Mgr Guy de Kerimel présidera une Messe solennelle à 18h30 à la cathédrale de Grenoble. Puis, à 19h45, une procession mariale aura lieu jusqu’à Sainte-Marie-d’en-Haut.

Le dimanche 13 décembre 2016 la porte sainte sera ouverte à la cathédrale de Grenoble par Mgr Guy de Kerimel qui présidera une Messe solennelle à 10h30.

La porte sainte sera ouverte au Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette le samedi 19 mars 2016, en la Fête de Saint Joseph.

Enregistrer au format PDF